Ville de Saint-Astier, au cœur du Périgord
Site officiel de la ville de Saint-Astier

 
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Commémoration de la fin de la première Guerre mondiale




La commémoration de la Victoire et de la Paix et l'hommage à tous les morts pour la France en 1914 se sont déroulés mardi 11 novembre, devant le monument aux Morts de la place de la Victoire, derrière l'église.

Le cortège, parti de l'Hôtel de Ville, s'est retrouvé devant le monument aux morts en présence d'une assistance nombreuse. La cérémonie, dirigée par le colonel André Dubois, s'est déroulée en présence du Conseil municipal, des représentants du Centre National d'Entraînement des Forces de Gendarmerie, de la brigade territoriale, du peloton motorisé, du Centre d'Incendie et de Secours et du détachement de la 13è Base de soutien du matériel, ainsi que de nombreux membres des associations d'anciens combattants.

Avant le traditionnel dépôt de gerbes, deux anciens combattants ont été honorés : Daniel Mazières et Pierre Cruchant ont été décorés de la Croix du Combattant, respectivement par le colonel Dubois et par M. Hubert Launay.

La cérémonie a été accompagnée par la fanfare de Saint-Astier et les honneurs ont été rendus par un détachement de sapeurs-pompiers du Centre de Secours de Saint-Astier. "La Marseillaise", reprise par la foule, puis l'appel des morts de l'année 1914 par Agathe et Valentin ont fait de cette commémoration un grand moment de solennité. 
 
Après la lecture de différents messages, dont celui du Secrétaire d'Etat aux Anciens Combattants par Elisabeth Marty, maire de Saint-Astier, le poignant poème d'Arthur Rimbaud "Le Dormeur du Val" a été lu par le premier adjoint Bernard Léger, avant d'écouter une magistrale interprétation de "La Méditation de Thais"  de Jules Massenet à la flûte traversière par Florence Blancher, professeur de musique au Conservatoire départemental.

Un vin d'honneur, servi sous la halle, a clôturé cette cérémonie solennelle, marquant le début de la commémoration du centenaire de la Grande Guerre; celle-ci se poursuivra jusqu'en 2018.