Ville de Saint-Astier, au cœur du Périgord
Site officiel de la ville de Saint-Astier

 
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Commémoration du 71e anniversaire de la Victoire du 8 mai 1945



À l'occasion du 71e anniversaire de la victoire des Alliés contre l'Allemagne nazie, une cérémonie s'est tenue à Saint-Astier, devant le monument aux Morts, en présence des élus, des représentants de la communauté de brigades, du détachement de la 13e BS-MAT, du peloton motorisé, du centre de secours et de représentants des associations d'anciens combattants.


Une foule nombreuse s'était réunie dans la matinée autour de l'Hôtel de Ville pour participer au défilé à travers le centre ville jusqu'au monument aux Morts, où la cérémonie officielle s'est déroulée. Au son de la sonnerie aux morts, la foule s'est recueillie quelques instants, en souvenir de ceux qui ont donné leur vie pour la Libération de la France.

 
 
 
Le colonel André Dubois a ensuite procédé aux remises de décorations :
 
  • à monsieur Jean-Claude CHESSOUX. Astérien de naissance, il réside à Saint-Léon sur l'Isle. Au cours de sa carrière en Gendarmerie, il a été amené à servir au titre des opérations extérieures en République Centrafricaine. La Croix du Combattant lui est attribuée pour sa participation aux opérations périlleuses dans ce territoire en guerre.
     
  • à monsieur Jean-Guy PEYRONY. Astérien d'origine, il a fait une carrière exemplaire en Gendarmerie. C'est ainsi qu'il a été conduit à exercer des fonctions délicates et dangereuses en zone de guerre en Bosnie-Herzégovine. C'est donc au titre des opérations extérieures que la Croix du Combattant lui est décernée.
     
  • à monsieur Jean-Marc SZWALKA. Restaurateur à "La Vieille Auberge" à Coursac. Durant son service national au 126e Régiment d'Infanterie à Brive, il a été détaché pour six mois au Liban au titre des Forces internationales des Nations-Unies. Dans ce territoire en guerre, le titre de Reconnaissance de la Nation lui a été délivré.
     
  • à monsieur Yves GEGAN. Porte-drapeau pour la FNACA depuis plus de trente ans. Monsieur le Préfet de la Dordogne lui attribue l'insigne officiel des porte-drapeaux.
     
  • à monsieur Claude LACŒUILLE. Réside à Saint-Astier où il exerce, entre autres, les fonctions de Président de la section de Saint-Astier de la Fédération Ouvrière et Paysanne des Anciens Combattants. Il assure la fonction de porte-drapeau en cas de besoin et cela depuis huit ans. Pour cela, monsieur le Préfet de la Dordogne lui attribue l'insigne officiel des porte-drapeaux.
La cérémonie s'est poursuivie avec la lecture d’un panaché de poèmes par les élèves du collège Arthur-Rimbaud de Saint-Astier, puis la lecture des messages de l’Union Française des Associations de Combattants et de Victimes de Guerre et du Secrétaire d’État chargé des anciens combattants et de la mémoire. "Ces mémoires de courage et de souffrance doivent continuer à vivre, au-delà des commémorations. À vivre dans les lieux qui les incarnent [...]. En ce 71e anniversaire de la fin des combats de la Seconde Guerre mondiale, il ne faut pas cesser de visiter et d’arpenter ces lieux qui nous rappellent aussi que de toutes ces souffrances et de tous ces courages est née l’Europe libre et en paix : un héritage dont nous devons rester les gardiens vigilants."

Enfin, Élisabeth Marty, au nom du Conseil municipal, a déposé une gerbe de fleurs, précédée par les représentants des anciens combattants et du détachement de la 13e BS-MAT.