Ville de Saint-Astier, au cœur du Périgord
Site officiel de la ville de Saint-Astier

 
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Des horloges astronomiques pour économiser l’énergie et protéger l'environnement




Dans le cadre de la convention signée avec le Syndicat Des Énergies de la Dordogne (SDE 24), notre commune s’inscrit dans une politique en faveur des économies d’énergie et du développement durable avec l’installation d’horloges astronomiques.

Ce nouveau dispositif, financé en totalité par le SDE 24 (23 500 € HT), permet notamment aux collectivités de réguler très précisément leurs horaires d’éclairage sur l’ensemble de leur territoire ; être autonome pour l’allumage et l’extinction de l’éclairage public par rapport au système actuel piloté par les postes sources Enedis ; réaliser des économies sur leur consommation d’électricité.

Désormais, après trois mois de travaux cet été, le réseau d’éclairage public s’allume et s’éteint automatiquement en fonction de la luminosité naturelle tout au long de l’année ce qui engendre une économie annuelle estimée à 16 000 € pour la collectivité, donc pour les contribuables. Afin d’accentuer davantage les économies à réaliser sur le budget de fonctionnement de Saint-Astier, nous avons décidé d’ajouter à ce dispositif la pratique suivante : un foyer lumineux sur deux sera éteint de 22h00 à 6h30 du 15 mai au 30 septembre et de 21h00 à 6h30 tout le reste de l’année.

C’est grâce à la mobilisation des élus de la majorité durant l’été 2015 sur la totalité de notre territoire, que nous avons veillé à conserver un éclairage continu des passages piétons, des virages dangereux et des intersections.

Rendez-vous donc en 2017 pour mesurer, ensemble, les économies réalisées !

Lundi 24 octobre 2016 : coucher du soleil à 18h43. Tous les lampadaires s’allument automatiquement grâce aux horloges astronomiques (celui qui ne s’allume pas est donc en panne).
Lundi 24 octobre 2016 : coucher du soleil à 18h43. Tous les lampadaires s’allument automatiquement grâce aux horloges astronomiques (celui qui ne s’allume pas est donc en panne).

Ce même jour, pour faire encore plus d’économies et diminuer la pollution lumineuse, un lampadaire sur deux s’éteint automatiquement à 21h, grâce à une programmation supplémentaire.
Ce même jour, pour faire encore plus d’économies et diminuer la pollution lumineuse, un lampadaire sur deux s’éteint automatiquement à 21h, grâce à une programmation supplémentaire.

Mardi 25 octobre 2016, soit le lendemain matin, à 6h30, tous les lampadaires s’allument automatiquement pour s’éteindre à 8h26 (heure de lever du soleil) grâce aux horloges astronomiques.
Mardi 25 octobre 2016, soit le lendemain matin, à 6h30, tous les lampadaires s’allument automatiquement pour s’éteindre à 8h26 (heure de lever du soleil) grâce aux horloges astronomiques.