Ville de Saint-Astier, au cœur du Périgord
Site officiel de la ville de Saint-Astier

 
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Véloroute Voie Verte : chantier en cours. La passerelle sera installée en février 2015




Les travaux de la Véloroute Voie Verte, dont une part est portée par la Communauté de communes Isle Vern Salembre en Périgord, sont en cours entre Annesse-et-Beaulieu et Le Pizou, sur un tracé de 86 kilomètres. Le chantier devrait s'achever comme prévu en mars 2015. Les revêtements sont pratiquement terminés sur l'ensemble du tracé : tricouche en milieu rural et enrobé en milieu plus urbain.

La passerelle de type Bowstring de Saint-Astier est montée et doit être peinte prochainement : il s'agit d'un pont avec des poutres latérales en arc au-dessus du tablier, de 83 mètres de long pour un poids total de 159 tonnes. Les rampes d'accès sur chaque berge sont déjà installées. La pose de la passerelle aura lieu grâce à un engin de levage venu spécialement de Belgique en février 2015, en même temps que les trois autres prévues sur le parcours (Montrem/Annesse-et-Beaulieu, Neuvic, Sourzac/Saint-Louis en l'Isle) . D'ici là, d'autres aménagements seront prévus : mobilier urbain sur les aires de repos, tables, bancs, panneaux d'informations...

Les élus de Saint-Astier veulent réinventer l'espace autour du Petit Pré qui sera repensé. Une plaine de loisirs, avec aire de jeux et base de canoë, sera créée. A proximité immédiate, les jardins d'insertion seront relancés. C'est un espace de convivialité que pourront s'approprier les Astériennes et les Astériens. Concerts, animations et manifestations festives en tout genre seront certainement opportun.
De gauche à droit : Johnny Vilain, délégué communautaire et maire-adjoint de Saint-Astier chargé du tourisme et de la culture, Jacques Ranoux, président de la CCIVS et maire de Montrem, François Roussel, vice-président de la CCIVS chargé de la politique du territoire et maire de Neuvic, Elisabeth Marty, vice-présidente de la CCIVS chargée des moyens généraux et maire de Saint-Astier, Serge Faure, délégué communautaire et maire-adjoint de Neuvic, Gérard Pegorie, délégué communautaire chargé du projet de Véloroute Voie Verte et maire-adjoint de Neuvic
De gauche à droit : Johnny Vilain, délégué communautaire et maire-adjoint de Saint-Astier chargé du tourisme et de la culture, Jacques Ranoux, président de la CCIVS et maire de Montrem, François Roussel, vice-président de la CCIVS chargé de la politique du territoire et maire de Neuvic, Elisabeth Marty, vice-présidente de la CCIVS chargée des moyens généraux et maire de Saint-Astier, Serge Faure, délégué communautaire et maire-adjoint de Neuvic, Gérard Pegorie, délégué communautaire chargé du projet de Véloroute Voie Verte et maire-adjoint de Neuvic

Un chantier interdit au public et aux véhicules à moteur

La Communauté de Communes Isle Vern Salembre en Périgord rappelle, que d'ici la livraison prévue en avril 2015, et pour des raisons de sécurité, le chantier de la Véloroute Voie Verte reste interdit au public. En tout état de cause, les véhicules à moteur, autres que ceux autorisés (véhicules de services et agriculteurs riverains), sont et resteront strictement interdits sur les parties en Voie Verte. Les contrevenants s'exposent à des poursuites et sont passibles d'une amende.

Un investissement important mais un impact bénéfique pour la vallée de l'Isle

La Véloroute Voie Verte représente un investissement important pour la CCIVS (1 061 511 € HT soit 20 % du budget total) et ses partenaires, mais son impact est bénéfique à plusieurs titres. Elle permet, notamment, de fédérer les collectivités et les acteurs du tourismepour mieux valoriser la destination touristique de la vallée de l'Isle. Elle œuvre également autour d'une dynamique de mise en valeur des milieux naturels, du patrimoine, des activités sportives et culturelles... Pour favoriser cette dynamique, les cinq intercommunalités du Pays de l'Isle en Périgord, envisagent d'ailleurs, de mener une politique touristique cohérente, dans le cadre d'un office de tourisme de pôle à l'échelle de la vallée.

Ensuite, dès son achèvement, elle fédèrera les multiples usagers, aux profils très différents : piétons, cyclistes, rollers, sportifs, touristes, familles, enfants, personnes âgées, handicapés... La Véloroute Voie Verte favorisera et  invitera à l'itinérance et à la découverte du territoire dans toute sa diversité.

Sur le plan économique, l'investissement a déjà des retombées sur les entreprises de travaux publics locales, qui réalisent le projet. Même si elles sont difficiles à mesurer, les retombées à long terme sur le commerce local ne seront pas négligeables. La Véloroute Voie Verte participera ainsi à l'attractivité du territoire, notamment pour le développement du tourisme.