Ville de Saint-Astier, au cœur du Périgord
Site officiel de la ville de Saint-Astier

 
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Cérémonie en hommage aux gendarmes Gérard Chollon et Robert Joffre




Trente-trois ans se sont écoulés depuis le drame survenu près du pont, au bord de l’Isle, ce jeudi 16 septembre 1982 : les gendarmes Gérard Chollon, 48 ans et Robert Joffre, 39 ans, sont abattus par un déséquilibré caché dans une cabane de jardin. Incompréhension, stupeur, colère, se répandent dans les rues de la ville. Le meurtrier, arrêté, reconnu irresponsable, n’expliquera jamais son geste.

Deux jours après les faits, c’est une foule prostrée qui, sur la place du Général de Gaulle, soutient les familles endeuillées. Drapeaux en berne, magasins fermés, rues désertes, Saint-Astier accompagne ses morts dans un hommage unanime. A 10h30 précises, plus de 3 000 personnes dont un impressionnant cortège de militaires, rendent les honneurs aux deux gendarmes morts en service. Deux époux, pères de famille, ont perdu la vie, victimes du devoir, en accomplissant leur travail quotidien.

Mercredi 16 septembre 2015, comme chaque année, une cérémonie de recueillement s'est déroulée devant la stèle de la brigade territoriale de gendarmerie. En présence de nombreux élus et des représentants des autorités militaires de Dordogne, Elisabeth Marty a rendu hommage au nom du Conseil municipal et de la population aux gendarmes en leur apportant toute la reconnaissance et le soutien nécessaires à l’exercice de leur mission."Aujourd’hui plus que jamais, l’égoïsme est roi et la violence est reine et partout se déchaîne. Cependant, le gendarme, par professionnalisme, fait abstraction de colère et de haine. Il accomplit sa mission, fait respecter les lois, quelles que soient les circonstances avec la même foi. Malgré l’irrespect de certains de nos concitoyens, la gendarmerie française continue à honorer et à défendre notre pays."