Ville de Saint-Astier, au cœur du Périgord
Site officiel de la ville de Saint-Astier

 
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Halte aux incivilités sur la Véloroute Voie Verte




La CCIVS a mis en service et inauguré la Véloroute Voie Verte juste avant l'été. Elle connaît un franc succès mais, malheureusement, elle fait déjà l'objet d'incivilités, de vandalisme et de dégradations :
  • pas moins de 7 barrières cassées (au prix de 939,21 € HT la barrière)
     
  • des "racks" à vélo cassés,
     
  • des panneaux arrachés et jetés à l’eau,
     
  • la circulation de voitures, quads, motos et tracteurs sur les parties non autorisées en voie verte
     
  • détritus...
 
Les élus, soutenus par la brigade de gendarmerie, ont souhaité réagir, rappeler quelques règles de bon usage et de bien vivre ensemble, et préciser que les contrevenants s'exposent à des sanctions.

Les modalités d'utilisation de la Véloroute Voie Verte sont précisées par arrêtés municipaux et rappelées à la fois sur les panneaux d'information et la carte de l'itinéraire. Il faut rappeler notamment que :
  • les parties en voie verte sont exclusivement réservées aux piétons, cyclistes (y compris vélos électriques), rollers, skaters, trottinettes, gyropodes (6km/h maxi), fauteuils roulants manuels ou électriques.
     
  • Les autres modes de transports y sont strictement interdits, à l'exception des véhicules de services et de secours et des engins agricoles appartenant aux propriétaires ou exploitants riverains n'ayant pas d'autre alternative pour rejoindre leurs parcelles.
     
  • La vitesse maximale autorisée est de 30 km/h et 6 km / h pour les gyropodes
 
Il convient également de respecter le code de la route, de ralentir lorsqu'on croise d'autres usagers, de respecter la tranquillité des pêcheurs, d'être vigilant à l'approche de la rivière ou du canal face au risque de noyade, de tenir les chiens en laisse, de préserver la faune et la flore, de jeter les déchets dans les poubelles prévues à cet effet ou de les emporter, de respecter les propriétés privées et de ne pas dégrader le matériel et le mobilier urbain mis à disposition.

Les contrevenants s'exposent aux sanctions habituelles pour non respect du code de la route, pour vandalisme, pour dégradation de bien appartenant à autrui ou destiné à l'utilité publique pouvant aller jusqu'à 5 ans d'emprisonnement et 75.000 € d'amende selon le cas (Article 322-1 à 322-3 du code pénal).

La Véloroute Voie Verte a été conçue comme un itinéraire de découverte de la nature et des paysages, un espace à vivre en toute tranquillité, dans le respect des uns et des autres et non pas comme un lieu de conflit, de tensions et de non droit. La malveillance nuit à l'intérêt général. A chacun d'adopter une attitude respectueuse, courtoise et de partager ainsi l'espace intelligemment pour bien vivre ensemble.