Ville de Saint-Astier, au cœur du Périgord
Site officiel de la ville de Saint-Astier

 
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Quand La France gagne la coupe du monde au lendemain d’un 14 juillet !



Bleu, blanc, rouge…
Le drapeau d’une nation toute entière… bannière symbole d’une vieille aventure commune, parfois douloureuse.


Entre coups de canon, champs de bataille, sous les obus…C’est aussi la cocarde tricolore des révolutionnaires...la France n’oublie pas ses morts.

Quand La France gagne la coupe du monde au lendemain d’un 14 juillet !

Quand La France gagne la coupe du monde au lendemain d’un 14 juillet !

Quand La France gagne la coupe du monde au lendemain d’un 14 juillet !

Quand La France gagne la coupe du monde au lendemain d’un 14 juillet !

Quand La France gagne la coupe du monde au lendemain d’un 14 juillet !

Quand La France gagne la coupe du monde au lendemain d’un 14 juillet !

Quand La France gagne la coupe du monde au lendemain d’un 14 juillet !


Bleu, blanc, rouge : le drapeau des conquêtes et des grandes victoires ; celui qui pavoise les fenêtres les jours de liberté retrouvée, celui qui tapisse les fêtes populaires !

Quand La France gagne la coupe du monde au lendemain d’un 14 juillet !

Quand La France gagne la coupe du monde au lendemain d’un 14 juillet !

Quand La France gagne la coupe du monde au lendemain d’un 14 juillet !

Quand La France gagne la coupe du monde au lendemain d’un 14 juillet !

Bleu, blanc, rouge : un drapeau qui n’appartient à personne d’autre qu’au peuple français, uni dans son destin

Quand La France gagne la coupe du monde au lendemain d’un 14 juillet !

Bleu, blanc, rouge… L'unité d'un pays et d'un peuple

Quand La France gagne la coupe du monde au lendemain d’un 14 juillet !

Bleu, blanc, rouge… Au lendemain d’une victoire de coupe du monde, tout le pays est fier d’être français !

Quand La France gagne la coupe du monde au lendemain d’un 14 juillet !

Quand La France gagne la coupe du monde au lendemain d’un 14 juillet !